logo

Mercredi 5 juillet : Convocation de migrants soudanais à la préfecture de Nîmes et pique-nique solidaire

Mohammed, Hossam, Abdou, Omar, Muqahsim, Abdallah, Hussain, Abdselkasin, Soulayman, Osman et Muhanad, sont convoqués le 5 juillet 2017 à 14h00 à la préfecture de Nîmes pour recevoir leur “routing” en vue de leur renvoi vers l’Italie, premier pays européen dans lequel ils ont été enregistrés en Europe. Arrivés au Vigan et à Saint Hippolyte du Fort en décembre 2016 suite au démantèlement du camp de La Chapelle-Stalingrad à Paris, ces jeunes Soudanais pensaient pouvoir déposer une demande d’asile en France or ce droit fondamental leur est refusé car ils tombent sous la loi DUBLIN III. Cette procédure européenne oblige les migrants à déposer une demande d’asile dans le pays où ils sont arrivés, c’est à dire en Italie. Aujourd’hui, l’Italie est submergée par l’arrivée de nouveaux migrants et ceux que les pays européens lui renvoient pour cause de “dublinage”.
Les 11 réfugiés soudanais ont tous fait appel de cette décision auprès du Tribunal Administratif (audiences les 27 et 29 juin).
Les collectifs citoyens de soutien aux migrants sont inquiets : quelles seront leurs conditions d’accueil en Italie ? Quelle intégration possible pour eux, après des mois d’efforts pour comprendre la culture française, pour apprendre le français ? Ne risquent-ils pas un renvoi fatal vers le Soudan ?
Pour protester contre l’absurdité de la convention européenne de Dublin, témoigner que l’humanisme existe en Europe et soutenir leurs amis du Soudan, les collectifs citoyens des Cévennes gardoises appellent à partager un grand pique-nique solidaire à Nîmes à 12h30 près des Arènes le 5 juillet, jour de leur convocation.
Par ailleurs les collectifs de soutiens, les parrains/marraines et leurs filleuls, lancent la campagne d’affichage participatif « Demander l’asile en France, c’est leur droit ».

  • Partager :

Les commentaires sont fermés